© Cyrille Quintard
Incontournable

Les 21 virages

Les 21 virages de l'Alpe d'Huez

Les 21 virages de l’Alpe d’Huez… Bien connus des cyclistes, cette montée exigeante est un passage obligé pour tous les passionnés de vélo. Depuis Oz-en-Oisans, rejoignez cette route mythique du Tour de France ! 

L’étape incontournable du Tour de France

Grand classique du Tour de France, c’est LA montée à réaliser au moins une fois dans sa vie ! C’est pour la première fois en 1952 que le Tour de France fait étape à l’Alpe d’Huez. La route légendaire peinte de nombreux messages d’encouragements aura accueilli plus d’une trentaine de fois cette grande course… et ce n’est pas fini ! L’itinéraire comprend 21 virages qui rythment l’effort jusqu’au sommet. Des panneaux numérotés en ordre décroissant indiquent l’altitude à chaque épingle, auparavant ces bornes décomptaient les virages pour servir de repères aux chasse-neige lors de leur montée à la station. Aujourd’hui chaque vainqueur de l’étape voit son nom associé à l’un des 21 lacets.

En quelques chiffres… 
  • 21 virages 
  • 1120 m de dénivelé depuis Bourg d’Oisans 
  • 1860 m d’altitude à l’arrivée à l’Alpe d’Huez
  • 14 km à parcourir 
  • 8 % de pente moyenne 
  • 14 % d’inclinaison maximum
  • 37’35’’, le temps record pour la montée (réalisé par Marco Pantani en 1997 avec une vitesse moyenne de 23,08km/h !)

L’ascension des mythiques 21 virages 

Cette route en lacets offre des vues exceptionnelles sur le massif des Grandes Rousses, les villages accrochés à la montagne comme Villard-Reculas et Auris-en-Oisans et bien sûr un panorama à couper le souffle sur la vallée de la Romanche. Mais pour accéder à ce paysage spectaculaire, tenez bien votre guidon : entre les épingles les pentes oscillent entre 8 et 9 % ! Hormis un virage qui nécessite une relance, les autres sont suivis d’un replat, et quelle récompense d’atteindre la dernière épingle… Que vous soyez coureur cycliste, cyclotouriste ou amateur de VAE : la forteresse de l’Oisans n’attend que vous et votre deux roues ! Pari gagné lorsque la ligne d’arrivée est franchie ! 

 

Les conseils du pro :

> Privilégiez le début de matinée, la circulation et la chaleur sont moindre, ce qui ne rendra votre ascension que plus agréable.
> Attention les deux premiers kilomètres sont les plus raides (>10%) !
> Un point d’eau est disponible au virage n°7, à l’église Saint-Ferréol à Huez
> Dépassez la côte 2000 ! S’il vous reste de l’énergie, poursuivez jusqu’au col de Poutran puis au lac Besson culminant à 2074 m d’altitude.
> N’oubliez pas votre coupe-vent pour la descente.
> Utilisez la télécabine de Poutran pour faire la liaison Oz<>Alpe d’Huez